Sortie locale - 24 aout 2014

Fraichement revenus la veille de vacances et plus motivés que jamais, Basile et moi nous sommes présentés à 8H00 place du marché dimanche pour voir quels seraient les courageux volontaires pour pédaler en ce dimanche de fin août. Et bien, ils n’étaient pas nombreux : Lolo qui avait oublié son sac avec son camelback, tout juste s’il avait pensé à prendre son vélo, Sa Majesté Elbueno et Céline. On attendait désespérément Vibrenque et on a vu arriver…. Countadour rentré de vacances dans la nuit après 13h00 de bouchons, c’est vous dire s’il était de bonne humeur !!!

Nous voilà donc partis à 6 en direction des parcs de Cenon et Lormont et on a rapidement senti qu’on avait un Elbueno d’humeur aventurière, il a essayé de nous trouver les pires chemins du secteur : ronces, montées impossibles, chemins quasiment inexistants, on aurait dit un Arthus des mauvais jours. Countadour a connu son premier problème technique avec son beau vélo, il voulait déjà le renvoyer au SAV sous garantie avec lettre recommandée au constructeur et copie à 50 millions de consommateurs, alors qu’il s’agissait juste de resserrer un boulon (merci à Elbueno qui nous évité de justesse l’action en justice). Par contre, le même Elbueno mérite un carton jaune pour délit de fuite devant les gardiens du parc de l’ermitage. Lorsque ces derniers nous ont pris en flagrant délit dans le parc, Elbueno à fait la sourde oreille et a accéléré en nous entrainant dans son sillage (belle mentalité).

A signaler que Céline s’est encadré (a renversé) une poubelle en bas du parc de Cenon, heureusement pour elle, quand il a fallu ramasser le contenu, il s’agissait d’une poubelle verte relativement propre. On a aussi eu une chute de Countadour au parc Palmer, avec hémorragie (3 gouttes de sang) au genou et déplacement de la rotule au niveau du coude (toute péripétie prend vite des proportions disproportionnées avec un Countadour des grands jours). Il était à la limite de la crise de nerfs après toutes ces incidents. Basile à fait une petite chute au Faisan et Lolo qui a voulu s’arrêter contre un arbre pour l'attendre s’est appuyé à coté de l’arbre….donc badaboum! Il avait du aussi oublier ses lunettes !!!

Retour tranquille par Artigues et Sainte-Eulalie, griffés et sanguinolents à cause de la mauvaise qualité des chemins empruntés !!!!

Antoine

LES PHOTOS20140824 114051