Sortie Locale - 17 février 2013

Ce matin, avec Jeremy et Basile, nous sommes arrivés de bonne heure place du marché  sur laquelle nous attendaient Laurent et Fred, les deux seuls courageux qui ont roulé la semaine dernière. Bravo à eux !!
- Dis donc me dit Laurent, si tu profitais qu’on est en avance pour nous présenter un peu le groupe, que l’on mette un visage sur les surnoms.
- D’accord, je lui dis, mais il y en a certains, tu vas avoir du mal à connaitre leur visage, moi-même je ne me souviens plus trop de la tête qu’ils ont. Par exemple, Cricri « Louis » Armstrong , plus fort pour jouer du pipeau que pour pédaler. Countadour, lui il vient seulement quand il ne pleut pas, qu’il n’y a pas de brouillard, qu’il ne fait pas trop chaud, qu’il n’y a pas de pollen, qu’il n’y a pas trop de soleil, qu’il n’y a pas de boue, que les chemins sont propres et biens entretenus… et encore, tu peux être sur qu’il trouvera encore quelque chose qui ne va pas.
Fred me dit que dans les résumés, il a vu les noms de Joe Dassin et Villebrenque.
- Tu fais une légère erreur lui dis-je, il s’agit de MortShuman et Vibrenque. Ils arrivent tous les deux d’ailleurs. Regardez bien la tête de Vibrenque car après dès que l’on roule, il est 100 m derrière le groupe, quand il n’est pas perdu !
- Et Elcloudegiroflo ?
- Elpimiento tu veux dire, on le croisera peut être tout à l’heure à midi en train de faire prendre l’air à son vélo de route. C’est comme Jean-Luc, sauf que lui à midi c’est la voiture qu’il promène sur la place du marché.
- Parle plus fort me dit Fred depuis quelques secondes, il y a un bruit de fond…
- Ca, c’est que Bruno « Doudoubeach » vient d’arriver et qu’il raconte une petite anecdote dont il a le secret. Tu vois il parle à Arthus et son fils Rémy qui arrivent aussi.
- Arthus, c’est le grand qui essaye de nous faire croire  qu’il sait toujours où il va me demande Laurent ?
- C’est ça, au début il fait illusion, mais après quelques demi-tours il impressionne beaucoup moins. Vous connaissez déjà, nos petits jeunes, Gégé qui nous rejoint et Elmayoyone qui aujourd’hui ne vient pas.
- Oui me dit Laurent, mais j’aimerai bien rencontrer le président.
- Oups attention, là il ne faut pas dire de mal du leader Elbueno. C’est comme son cousin Fidel Castro, on ne le voit plus pour raison de santé mais en coulisse, il dirige tout d’une main de fer. Malheur à celui qui lui manquerait de respect.

Après ces présentations nous sommes partis à 11 donc, sur des chemins campagnards légèrement gras. Rien de bien particulier à signaler : Une ou deux basilettes, un franchissement de « fossé » tête en avant de Laurent (à la grande joie de son copain Fred, l’ingrat) une étreinte amoureuse entre Basile et un poteau stop…
Vibrenque et Remy nous ont quittés à 10h30 car ils avaient match des girondins à 14H. Sacré Vibrenque, il lui fallait bien 1h30 pour faire les 5 kilomètres qui nous séparaient d’Ambarès et pauvre Rémy qui l’a suivi…
Arthus nous a quitté un peu plus tard, officiellement pour les rejoindre, mais tout le monde a bien vu qu’il avait du mal à suivre. C’est que le niveau progresse fortement. Attention au retour pour les intermittents de la pédale cités précédemment.
Bravo à GégéPS qui nous a tous ramenés sans encombre après 33 km de vtt sous un soleil enfin revenu !!!

A dimanche prochain pour les courageux

LES PHOTOS100-3121.jpg

×