Sortie locale - 12 janvier 2014

Alors cette année c’est décidé, dans les compte-rendus, on ne parle plus que de technique VTT pure. Finis les délires de Countadour, les approximations littéraires du MaxiBueno, les résumés vaseux des intermittents du VTT, Doudoubeach ou Mayoyone voire CricriArmstrong. Cette année on se recentre sur le VTT avec détails techniques.

Donc ce matin, affluence unqiuement masculine comme souvent : on avait au départ, MaxiBueno,de plus en plus maxi après les fêtes (ça, c'est Lolo qui me l'a soufflé mais pas fort de peur que le Bueno en question endende et lui fasse payer la licence plus chère), Lolo et Mikaouette, Cyril, Jean-Luc avec son vélo aussi fêlé que lui, Countadour, Basilou et moi. Les plus forts avaient mis du 36*12 avec des roues en titane 2.6*12 à rayons télescopiques, les moins entrainés s’étaient contentés d’un 58*25 tranquille avec freins à turbine. Pour ma part, modestement, je m’étais contenté de mon VTT habituel.
Départ pour les vignes et donc la bouillasse. Countadour me glisse à l’oreille que sur ce terrain on va enfin pouvoir faire des backflips arrières et pistlogs inversés !!! J’ai compris plus tard, en le voyant faire, que le pistlog inversé correspond à l’abandon du VTT en descente avec passage par-dessus le guidon dans la course (il nous a dit  quand même dit qu’il avait été obligé de faire ce pistlog parce qu’un moucheron l’avait bousculé !!)

Mikaouette, nous a fait une jolie démonstration de retarback 3.0 (grosso modo : j’arrive pas à avancer dans la bouillasse). MaxiBueno n’a pas hésité à nous faire un plantingway ( équivaut à : je me plante de chemin et on se retrouve tous avec 15 kilos de boue à chaque roue dans l’impossibilité d’avancer) ce qui a déclenché un superbe furiousralous de Countadour (je rale encore plus que d’habitude et je me roule par terre de colère).

 -          Quoi Basile, qu’est ce qu’il y a ?

-          Je n’y comprends rien avec tout ce langage technique que tu utilises !

-          Moi non plus mais ne t’inquiète pas, les autres non plus, c'est juste pour faire croire que chez les déglingués, le VTT c'est moderne et fun.

Allez, c’est promis, pour la suite, on va revenir aux résumés comme avant, moins techniques et avec blagues foireuses à la Countadour.

 Antoine

LES PHOTOS