Sortie locale - 11 janvier 2015

Ce matin au départ, bien alignés sur la première ligne on trouve, CharlieArthus, CharlieMimi, CharlieCyril, Charlietophe, Charlielolo, CharlieBasile, Charliechouman, Charliebrenque et Charliemoi. Enfin au départ, tout le monde est bien aligné et bien propre parce qu’au retour, tout le monde est plutôt en désordre.

Arthus nous a fait partir dans le sens inverse que celui utilisé habituellement histoire de nous déstabiliser et de nous montrer qu’il a gardé toute son indépendance d’esprit. En chemin nous avons rencontré Pierre, un vététiste de Carbon-Blanc que le même Arthus s’est empressé d’embrigader. Pas grand-chose à signaler si ce n’est que le petit bois de Lormont a encore fait des dégâts mécaniques sur le groupe. Cette fois-ci c’est Laurent qui y a laissé son dérailleur et qui nous a donc quittés après 15 kilomètres. Mais comme Jean-Luc n’était pas là, l’intervention mécanique n’a duré que 10 minutes au lieu de 30.

Nous sommes rentrés  en faisant un peu de vignes humides au grand bonheur de Vibrenque. Même à 500 mètres derrière nous, on l’entendait dire tout le bien qu’il pensait du « grand machin » qui faisait le parcours !!

Mimi a terminé sereinement après 6 mois d’absence et il s’estime donc prêt pour la sortie de l’ile d’Oléron…

CharlieCountadour n’a toujours pas râlé en 2015 !!! Il faut dire que pour ne pas prendre le risque de retomber dans ses travers, il ne vient plus, c’est plus simple!

Charliebueno a animé son atelier pédagogique ou parait-il, ils étaient aussi nombreux que sur la place des quinconces l’après-midi mais ça c’est une autre histoire :

En ce dimanche si particulier avec l'annulation de la galette pour permettre au plus grand nombre de rejoindre les 140 000 personnes à Bordeaux, j'avais quand même décidé  de maintenir le matin l'atelier pédagogique. Le premier à être sur les lieux, c’est Maurice, qui a pu découvrir que la gaine de freinage n'est pas la même que la gaine de dérailleur, mais encore avec quel appareil on redresse une patte de dérailleur complétement tordue. Puis est arrivé notre jeune Steven emballé à l’idée de comprendre comment fonctionne un VTT, en l'occurrence celui de Céline. Je pense avoir trouvé un aide précieux et intéressé : remplacement des câbles de dérailleur avant et arrière ainsi que ceux pour le freinage. J'ai eu la visite de Contador qui est venu nous voir pour avoir un alibi crédible pour justifier son absence à la rando du matin et pour finir Mme LEBON qui s'entraine pour la rando marche de l'ile d’Oléron. Voici deux photos jointe, en tout état de cause, je suis Charlie et nous sommes tous Charlie, enfin j’espère ! 
 ELBUENO  presidente

LES PHOTOS DE L'ATELIER20150111 110145 1