Sortie du 13 décembre 2015 - Apéro et huitres

Le jour des revenants

Non ce n’est pas le titre d’un nouveau film d’horreur mais bien ce qui s’est passé dimanche matin sur le coup de 8H30 sur la place du marché. Des revenants, il en sortait de partout (dont certains ont la trogne à jouer les premiers rôles dans un film gore. Jugez par vous-même :

  • Countadour, blanc comme un cul, pas rasé, l’œil hagard, avec la tête du type qui ne sait pas ce qu’il fait là.
  • Jean-Luc, avec son bonnet qui ressemble à une capote, je vous laisse donc imaginer à quoi il ressemble lorsqu’il le met sur la tête.
  • Lolo, qui est venu car il pensait qu’on allait fêter son anniversaire. Lui, il a son anniversaire une fois par an comme tout le monde mais il le fête pendant 50 week-ends !!
  • Jean-Marc, bientôt plus large que haut
  • Michel, surement attiré par l’odeur des huitres
  • La famille Bueno au grand complet, KinderBueno et MaxiBueno : à l’approche de Noël, les chocolats sont de sortie !

Ajoutez à tous ces affreux, un gros crapaud, un Arthus bien imbibé, un gros colis postal tout jaune, et vous avez une idée des acteurs au complet. Finalement même Stephen King n’aurait pas fait mieux.

Après avoir commandé les huitres, j’ai emmené tous ces affreux dans la campagne avec l’espoir que les chasseurs nous en dégomment un ou deux !!! Et bien, peine perdue, même les chiens partaient en courant dans le sens inverse. Tant bien que mal, on a fait 36 kms, Kinderbueno pourtant parti plein d’entrain avec la fougue que lui permet sa jeunesse, est revenu sur les rotules. Michel et Jean-Marc n’étaient guère mieux. Il faut dire que le JM, dès qu’il nous rejoignait, je repartais… il n’a pas eu une seconde pour souffler. Contrairement à Arthus, je n’ai pas perdu tout espoir de le transformer en pur-sang (pour l’instant il est plus près du bouricot… mais avec du travail, qui sait ??). En plus, dès 9H, JM s’inquiétait de savoir s’il n’était pas l’heure de rentrer pour ne pas manquer l’heure des huitres. Dès qu’il s’agit de bouffe, il est un peu nerveux : on l’a déjà vu nous quitter un dimanche à 10H du matin pour aller préparer le barbecue !!

Mais le pire était encore à venir, notre retour sur la place le jour du marché de Noël. Tous ces monstres aux visages fatigués lâchés au milieu des enfants : Les rires et les cris de joie ont été remplacés par les hurlements, la place s’est vidée en un rien de temps. Pascal n’a rien trouvé de mieux que de se mettre torse nu, résultat, il a même fait fuir les mamies venues accompagner les enfants. Même le Père Noël avait l’air déprimé et aurait bien pris l’apéro avec nous.

Mais rassurez-vous, ils ont peut-être une sale trogne de déglingués, mais je peux vous assurer qu’ils sont gentils !!!

Antoine

Dimanche prochain, il n’y a pas de bouffe de prévue mais vous avez le droit de venir rouler quand même !!

20151213 122626