Sortie club - 21 octobre 2012

Un célèbre Mécano du 21ème  disait : « l’eau est un élément naturelle incontournable dans laquelle les vtts roulent et ne la contournent surtout pas !» 
Il était bien sur impossible en ce dimanche 21 octobre 2012 de contourner ces flaques d’eau, que dis-je ces piscines remplies à ras bord dans lesquelles le petit Elbueno junior se jeta la tête la première dès le 1er km.
 Ce jour avait été choisi pour une rencontre avec les cyclotouristes venus des quatre coins d’Ambarès (3 en fait !) : François « gros mollets » Dupouy notre Président, Max avec bijou (grâce à lui je sais que j’ai encore quarante ans de vélo devant moi) et Jeannot le costaud. Du côté vttistes : nos jeunes, Basile, Elbueno junior et Arthus junior ; les moins jeunes : El Mayoyone, Elbueno, Stéphane, Arthus notre guide de cette journée et Countadour. 

Les cyclotouristes n’avaient jamais vu un trou d’eau de leur vie, tout au plus une ornière mal réparée par la DDE. Mr le Président est descendu deux fois de vélo pour les éviter et…
-  comment Arthus , il n’est pas descendu de vélo pour les éviter ?
-  Non, c’était deux belles grosses chutes spectaculaires !
- Chuuut malheureux on ne dénonce pas le Président. Toi, tu ne veux pas qu’il se représente ou quoi ?  

Donc un parcours dans une piscine de 22 km de long ou nous avons pu sortir la tête de l’eau sur les hauts plateaux de Bassens. Point d’orgue de la ballade que les cyclotouristes ont apprécié, ébahis par la vue splendide  sur le port de Bassens et….. son épais brouillard.
Poliment ils ont dit que c’était magnifique. Magnifiques ces vttistes qui accélèrent dès qu’ils voient une énorme flaque éclaboussant tout sur leur passage. Magnifique concourt de lancer de peaux de bananes. Enfin, magnifique Max dans les roues des plus jeunes.

 Nous avons terminé ce parcours trempés jusqu’aux os  et recouvert de boue (nouveau mot pour les cyclotouristes) et contents de retrouver nos marcheuses qui ont parcouru 13 km sur le même circuit . Aucune noyade à déplorer.
Nous nous somme réunis à midi à  Lachaze pour une grillade, enfin au sec, avec ce petit Bordeaux qui réchauffe bien ! Les tractations ont bien débuté pour savoir qui ne succèdera pas à notre président. Et c’est sûr ça sera moi !

Merci aux organisateurs et cuisiniers ! Et encore dommage Odile de ne pas avoir roulé avec nous !

Countadour 

×