Romain des Bois- 27 avril 2014

Cela faisait un moment que je n’avais pas vu autant de déglingués un dimanche matin à l’occasion de la Romain des Bois de Lugon : Les danseuses de Montalivet Jean-luc et Pierrot, Mimi El Mayoyone, ElBueno, Vibrenque, Arthus, Mickao, Basile, moi et une féminine, Céline qui avait du passer autant de temps que moi dans la salle de bain pour se coiffer, sauf que moi le résultat est toujours identique alors que Céline… le résultat était plus que surprenant !!
Nous voilà partis pour le parcours humide de 35 kms. Dès le début, les vélos de Mimi et Arthus montrent des signes de faiblesses (sans doute un excès d’entretien, n’est ce pas Arthus !), alors que Micka, lui, montre des signes de faiblesse de pilotage : 3 gamelles en 5 km lorsque je suis resté avec le groupe pour prendre quelques photos.
J’accélère ensuite pour rejoindre les danseuses et Basilou et derrière c’est la Bérésina. Micka à force de passer son temps à quatre pattes finit par prendre une bonne gamelle et se fait sérieusement mal au genou. Il est alors évacué par l’organisation. Arthus en profite pour prendre son vélo et continuer avec Vibrenque. Peu après le vtt de Mimi rend l’âme et ce qui l’oblige à rentrer directement avec Elbueno.

Pour les danseuses, Basile et moi, tout se passe sans embûche particulière si ce n’est quelques dérapages incontrôlés surtout dans la première partie : 10 fois moins de boue que l’an dernier mais super glissante, impossible d’avoir de l’appuie sur la roue arrière dans certaines montées. Jean-Luc qui malgré ces conditions, s’amusait à me titiller la roue dans un single, une fois, deux fois et à la troisième patatras, il a finit le cul dans les ronces à notre grande joie (Countadour tu es vengé !!!!).
Peu de monde sur le parcours,sans doute par peur de la pluie, et je finis sur la fin du circuit par croiser les Carole (Buenasse et Mayonasse) qui achevaient le parcours pédestre. Ce sont elles qui m’ont informé de ce qui s’était passé à l’arrière.

Arthus et Vibrenque ont raccourci un peu le parcours (25 km). Quant à Céline, puisqu’elle n’avait pas fait d’effort de coiffure, personne n’a visiblement voulu rouler avec elle, je ne sais pas ce qu’elle est devenue. Pour une fois qu’on avait une féminine avec nous, on l’a perdue ! Bravo !!!

 Antoine

LES PHOTOS101 4097