Rando des vignes à Créon - 05 octobre 2014

Du dégât chez les déglingués !!

 Tout d’abord un petit mot sur la première journée de formation du stage animateur organisé par la FFCT à Ambarès auquel étaient présents Arthus, Mortschuman, Céline et moi. Tout s’est bien passé, si ce n’est que certains déglingués se font particulièrement fait remarquer : Arthus qui avait déjà suivi la deuxième journée du stage l’an dernier, a voulu faire le malin lors du tracé de parcours sur carte, sauf qu’il tenait la carte à l’envers (on comprend mieux pourquoi on se perd certains dimanches) ; Mortschuman a dormi tout le temps, même sur son vélo lors de la sortie pratique ; Céline, bavarde et dissipée comme d’habitude n’a rien écouté.
Il n’y a que moi qui ai suivi correctement les instructions avec la ferme attention de les mettre en pratique dès ce dimanche à Créon.

 Départ donc à 7H15 de la place du marché avec Christophe « chiliconcarne » qui avait fait un copieux repas mexicain la veille, Lolo et moi.

Sur place, on a retrouvé Pierrot et Michel (pas Mimi, l’autre, celui qui travaille à la mairie d’Ambarès) sur un Zesty 29 pouces de folie. Comme on pouvait s’y attendre, Michel et Lolo sont partis devant, tandis que nous suivions plus tranquillement au rythme des rots sonores de Chiliconcarne, le repas mexicain avait visiblement du mal à passer. Chiliconcarne a pu se rendre compte que malgré une préparation intensive ces dernières semaine, il est encore un peu court sur un parcours vallonné comme à Créon et Pierrot s’est dit que les week end mariage ne constituaient pas la meilleure préparation au VTT.

J’avais bien retenu de la formation qu’un animateur devait rentrer avec l’intégralité de son groupe et je dois avouer que de coté là, j’ai encore du boulot… Je suis en effet rentré tout seul !!!!

Michel et Lolo, à force de foncer sans regarder ont raté un embranchement et on fait une boucle supplémentaire ; on les a vus nous rattraper alors qu’ils étaient censés être devant et Lolo avait le coude en vrac à cause d’une mauvaise chute au passage d’une petite rivière. A priori, rien de grave mais on a quand même préféré le faire «évacuer» au ravito qui suivait. En plus de la douleur, il était congelé. Chiliconcarne a alors fait une série de rots qui voulait dire « je suis cuit je rentre par la route pour assister Lolo » et voilà comment je perdais déjà la moitié de mes brebis.

Nous voilà donc repartis pour achever nos 40 km avec Michel et son vélo supersonique et Pierrot qui n’était pas sonique du tout. D’ailleurs après la 643ème cote du circuit, on l’a désespérément attendu et on ne l’a jamais vu arriver. Il faut dire que visiblement, on était partis sur le 55 km. Je suis donc rentré par la route car Chiliconcarne m’attendait à Créon et Michel a continué sur le 55. J’avais donc perdu la 2ème moitié du troupeau. Je ne suis pas prêt d’avoir mon diplôme de berger !!

 Pendant ce temps, Elbueno assurait une sortie locale avec Odile, Cyril et Vibrenque. Ce pauvre JM a réussi à se prendre la seule ronce du parcours en pleine face : visage ensanglanté, lèvres déchiquetées, poils du nez arrachés (j’attends la photo d’Elbueno)!!! Il a fallu lui apporter les premiers soins sur place…

 Allez à dimanche prochain, on essayera d’être meilleurs.