Mimosas - 02 février 2014

Il m’incombe la dure tâche de faire le résumé de notre sortie VTT, entièrement organisée de main de maître par notre webmaster, Antoine, sur l’île d Oléron. Donc en tant que féru d’histoire, j’ai fait des recherches dans la grande bibliothèque de l’église d’Ambares et je suis remonté jusqu’au moyen âge pour enfin trouver ce chant liturgique en l’honneur d’Antoine. Il a été écrit par le ménestrel El Crampos sous influence d’isostar qui lui permettait de jouer de la cithare plusieurs heures d’affilées sans avoir de crampes. Il en buvait 5 litres toutes les 3 heures !  

    Extrait du livre « gloire au vtt » au XII siècle

 « S’il vous plait où se trouve notre ménestrel El Crampos, diantre ! disait le Roi en colère. »

«  Messire, suivait la ligne jaune, répondait son garde personnel, El bueno, en pouffant. »

 Il est dit dans les archives que ce ménestrel était accompagné de son grand orchestre et que c’est en faisant un concert à la célèbre ville de Château d’Oléron qu’il rencontra sir Antoine le Charentais.

Extrait du livre « j’ai marché 17km, le vent dans le dos c’est facile » du Xeme siècle

Rencontre entre St Antoine et El Crampos.

« Votre honneur voulez vous boire de l’isostar dans ma roulotte Volkswagen (prout)? Je vais vous présenter mon orchestre (prout) »
« C’est un honneur de boire ce fameux breuvage magique avec vous petit ménestrel. Mais le moteur est allumé non ? »
« Euh non..(prrrrrout prout, prout, prout, prout……) ma sérénité Antoine. Je vous présente ma troupe semi divinité. Voici El bueno et sa femme El Buenas à la flute de pan. Non, non El Buenas, y a pas d’erreur sa majesté. Ensuite Carole El Crampas, ma femme, célèbre cantatrice du comté du Gua, Carole Bellicaud, qui vous  a cuisiné un excellent couscous (la légende dit que st Antoine serait tombé amoureux après la première cuillère de semoule !), Olivier le bel, garde du corps de ses dames et son instrument le dulcimer, Odile de sainte figues qui revient d’un pèlerinage à la montagne, joue de la guiterne, Jérémy et Basilou, l’avenir de notre troupe, à la harpe….. »
« Mais qui est cette homme à côté de cette bouteille jaune ? »
« Ce breuvage est inconnu, c’est une malédiction pour lui, du « sot terne » dit il, mais cela l’empêche de finir nos représentations. Il se nomme Michael Comte du  vinblanlicoreu. Et le petit dernier avec ses nouvelles surchaussures sales, Cyril, à la  flute traversière. (prout)»

 Et voici donc un extrait de ce chant liturgique écrit au XII eme siècle. Joué devant 2000 manants souillés et heureux sur l’ile D’Oléron dans le village de St Trojan.

A toi st Antoine le charentais
Merci pour ces deux jours magnifiquement organisés
Gites, apéro, huitres et resto
Pour seulement 48 euros.

(solo de cithare de 2heures d’el crampos)

 Merci st Antoine le Charentais
Le vent, la pluie, l’océan déchainé
Mais surtout le soleil pour les 17km de  marche et 35 de  VTT
Tout était parfait
Sauf le resto où il y avait trop à manger !

  Countadour

LES PHOTOS

20140201 171857

×