La Forestière de Pouillac - 24 février 2013

Aujourd’hui, les déglingués nous ont offert un scénario original susceptible de recevoir un oscar en 2013. Nous avons eu de l’émotion, de l’humour, du frisson, de l’érotisme, du suspens…

Au rendez-vous sur la place du marché à 7 heures, première grosse émotion pour Mortshuman, Elmayopayone, Arthus « cul à l’air », Basile, Jérémy, Vibrenque et moi avec le retour de Jean-Luc « parkingman » que l’on croyait perdu pour le VTT tant il se faisait rare ces derniers temps.
C’est donc la larme à l’œil que nous l’avons présenté à Fred « Pompon » et Laurent que l’on a retrouvés à Pouillac, point de départ du jour.
Après les formalités, nous nous sommes élancés plein d’entrain sur les chemins charentais. Et là deuxième séquence émotion : Jean-Luc « parkingman » arrache son câble de dérailleur après quelques kilomètres. Après une tentative de réparation, nous l’abandonnons sur un petit parcours pour la suite. Nous continuons donc les yeux embués de larmes sans encombre jusqu’au premier ravitaillement. Tout le monde s’accorde à dire autour des chichis que le parcours est bien roulant et assez facile !!!

Sur le deuxième tiers du parcours, les singles techniques dans les sous bois s’enchainent et Arthus, au pied d’un raidillon s’étale dans un fourré sous les yeux de la troupe entière. Pas de dégâts physiques mais son cuissard n’a pas supporté et c’est un Arthus avec une fesse visible qui continue sous les moqueries des déglingués.
Les chutes sans gravité s’enchainent pour Basile et son nouveau vélo (classique), Laurent (classique aussi), Elmayorosso (plus rare), Arthus « cul à l’air » (perturbé), moi (je ne suis pas le père de Basile pour rien), Mortshuman (je crois), bref un peu tout le monde…
Deuxième partie de parcours super sympa mais très éprouvante.

Au deuxième ravito, nous prenons la décision de rouler chacun à son rythme. Fred « Pompon », devant, suivi d’un petit peloton constitué de Mortshuman, Laurent et moi, d’un deuxième peloton avec Basile et Jérémy coachés par Arthus « cul de plus en plus à l’air » et enfin Elmayomulticoloro et Vibrenque.
C’est dans cet ordre que nous rallions très péniblement l’arrivée au moins pour les 7 premiers nommés. Et sur le parking, nouvelle émotion lorsque nous avons retrouvé Jean-Luc « parkingman ». A croire que cet homme passe toute sa vie sur les parkings de la région !!!
Nous abandonnons Arthus « cul gelé » avec Jean-Luc pour attendre Elmayojenesaispluscomment et Vibrenque.
Sur le retour nous croisons les gendarmes à la recherche d’un dangereux pervers qui se promène en vélo à moitié nu et qui affole toutes les fermières de la région… Nous leurs avons gentiment indiqué qu’il envisageait de se baigner à poil cet après midi aux Antilles de Jonzac. Nous en avons aussi profité pour leur demander de lancer un avis de recherche pour Vibrenque et Elmayotrouvezlasuitevousmême portés disparus…

A bientôt

P.S : Fred et Laurent m'ont demandé si Elbueno déjà cousin avec Fidel Castro n'était pas aussi cousin avec le Yéti : Comme lui, on en parle beaucoup mais on ne le voit jamais. En y réfléchissant bien, c'est vrai qu'il y a un air de famille !!

LES PHOTOS100-3131.jpg