Sortie locale - 21 avril 2013

Cette journée restera dans la mémoire des déglingués sous le nom de "jour des trois soleils"


C'est en effet à 8H, sous un beau soleil, que nous nous sommes retrouvés à huit à attendre Arthus sous l'oeil paternaliste d'Elbueno. Sacré Arthus, il nous donne rendez-vous à 8H pour faire râler tout le monde, et lui, il arrive tranquillement avec Rémy,15 minutes plus tard, l'oeil à peine ouvert et le croissant à la main.

A croire qu'il a eu du mal à se remettre de la boue de Lugon de dimanche dernier, car aujourd'hui il a opté pour un circuit urbain, Bassens, Cenon, Lormont. Tout le monde part joyeusement et après 1,5 km, Arthus nous déclare tranquillement qu'il ne peut pas continuer en prétextant un vague problème de roue libre, mais personne n'est dupe et tout le monde a bien compris qu'il veut aller finir son petit déjeuner... Nous voici donc maintenant sous le commandement de Countadour et de Vibrenque, c'est vous dire si nous sommes confiants !!!

En route vers Bassens, le KinderBueno arrive à chuter au coin du seul rang de vigne rencontré !! Après le Faisan, au parc Beauval, le frein avant du KiderBueno fait un bruit d'avion au décollage. Et nous assistons au spectacle improbable de Countadour et Vibrenque qui s'improvisent mécaniciens. Le résultat ne se fait pas attendre, Countadour démonte tout ce qui lui tombe sous la main, n'arrive pas à réparer et abandonne l'affaire, le frein en vrac. KinderBueno est obligé d'appeler son père à la rescousse. En attente du veritable mécano on décide d'aller faire un peu les zouaves, et dans une descente Basile tape un arbre et s'écroule dans les herbes qui piquent. Countadour qui a peur d'avoir fait une boulette disparait comme par enchantement le temps qu'ElBueno fasse la réparation (3 minutes).

Enfin repartis, on se monte la côte de l'église au sprint pour certains et plus sereinement pour d'autres, Odile et moi-même. Et nous voici à la descente du cimetière de Bassens. Basile et Laurent enchainent sans encombre. Fred les suit et dans la deuxième partie de la descente s'encastre la roue avant dans un gros bloc dissimulé par les herbes. Avec la vitesse, il nous gratifie d'un monumental soleil, le plus beau de la journée, avec triple boucle piquée (9/10 à la note artistique), sang sur le nez et cervicales meurtries. La jante et surtout le Tubeless n'ont pas l'air en forme.

Pendant ce temps et avec le seul KinderBueno comme témoin, j'attaque la première partie de la descente, part en vrille, et exécute à mon tour un soleil avec simple roulade et pas de dégât physique. Par contre, comme Fred, le tubeless n'a pas apprécié. Fred et moi décidons donc d'abandonner et de rentrer avec l'assistance de Laurent qui aura passé plus de temps à pomper que sur son vélo.

Je laisse donc à Basilou le soin de continuer le compte rendu.

Nous continuâmes tranquillement sans gammelle et on s'éparpilla un à un pour rentrer au plus court chez nous.

Merci à Basilou pour ce compte rendu détaillé de la deuxième partie de la sortie !!!

Peu de photos aujourdh'ui. Je pense qu'Odile me porte la pouasse car chaque fois qu'elle vient je suis contraint à l'abandon !

A dimanche prochain

Antoine

LES PHOTOS100-3299.jpg