Rencontre avec deux américains

  • Par
  • Le 14/06/2014

DEUX AMÉRICAINS A LIGNAN...
    Profitant d'une petite halte au bar-restaurant Le Bistrot de La Pimpine, à LIGNAN pour déguster un café, nous avons vu arriver deux cyclotouristes solos. Équipés de sacoches très fonctionnelles, nous avons de suite compris qu'il s'agissait de randonneurs avertis. Notre (fausse) intuition nous a amené à leur demander s'ils étaient australiens. Et bien non, pas du tout, s'était des américains!
    Au cours de notre discussion avec David et Maun, nos gouts communs nous ont amené à nous raconter nos divers périples. Ils viennent de longer le Canal du Midi et arrivent de SAUVETERRE de Guyenne par la piste Roger Lapébie. Nous nous sommes vite aperçus que, malgré leur âge (77 et 74 ans), nous n'étions qu'un modeste tandem promeneur! Ils connaissent la FRANCE peut-être mieux que nous et affectionnent la PROVENCE, L'ALSACE et... L'AQUITAINE!
    Il nous dise  également, avoir des amis tandémistes dans le LOT.    "C'est peut-être Bob et Mary de SALVIAC?" leur demande-t-on"    "Oui, c'est eux" ont-ils répondu en cœur!    "Il y a trois ans, lors de nos vacances en FRANCE, ils nous ont prêté leur maison!". C'est incroyable" ajoute David. Effectivement, Bob et Mary font partie de nos très bons amis du Tandem Club de France. D'ailleurs, fin juin, nous serons présents à SALVIAC pour la concentration de tandems qu'ils organisent.
    "Le monde est petit" conclu François avant la photo souvenir et la séparation; nous vers AMBARES, eux vers BORDEAUX, BLAYE et ROCHEFORT, l'objectif étant d'atteindre ANGERS...
     Le lendemain, sur le message que David nous adresse avec la photo prise à la gare de LIGNAN, il écrit: "Comme vous dites en FRANCE, le monde est petit!". Il faut dire que David est... professeur de français en retraite.
     Nous sommes très heureux d'avoir fait leur connaissance et espérons, pourquoi pas, les retrouver un jour sur nos routes de France ou d'ailleurs.
   Une photo en souvenir                                                                                         François et Mireille