Concentration de Tandem à FUMEL pour l'Ascension

Bien organisée par deux copains tandémistes originaires… du Pas de Calais mais dont l’un d’entre eux vit une paisible retraite en Lot et Garonne, cette concentration a été l’occasion de retrouver de nombreux amis “duocipédistes”. Bretons ou savoyards, “ch’tis” ou méridionaux, cévenols ou gascons, il s’étaient tous donné rendez-vous à FUMEL pour le “viaduc” de l’Ascension ! Quasiment réquisitionné pour l’occasion, le Camping “Les Catalpas”, situé en bordure de Lot, exactement dans le typique hameau de Condat, a accueilli pas loin de 130 personnes réparties en camping-cars (les plus nombreux), caravanes et cyclo-campeurs. Même si la météo n’a pas été à la hauteur de l’événement, le soleil (dans les cœurs) et la bonne humeur (dans la tête) des tandémistes ont contribué au bon déroulement des quatre journées de tourisme en binôme. Suivant son humeur mais, également, suivant sa motivation ou sa forme, les tandems CASSOU, COMBESQUE et DUPOUY ont pédalé dans ce département, certes vallonné, mais qui mérite que l’on s’y attarde tant il est attachant. En guise d’entrée, le jeudi de l’Ascension a été l’occasion d’une petite mise en jambes (25 km.) vers le renommé marché de FUMEL. Au milieu d’une foule compacte, c’était l’occasion de compléter les ingrédients pour les quatre jours à venir et prévoir les petits “en cas”, bien connus du cyclotouriste ! Après les traditionnelles retrouvailles des derniers arrivants, il fallait penser au lendemain dont le parcours tout en couleurs en laissaient certains… perplexes !“En suivant le canard”, tel était le thème de la journée de vendredi ! En longeant la rive gauche du Lot par St VITE, c’est à PENNE d’Agenais, lieu d’importants pèlerinages, que la première difficulté se présentait pour découvrir la cité médiévale, la basilique et Notre Dame de PEYRAGUDE ornés de 47 magnifiques vitraux. Par de petites routes en descentes et (surtout) montées et en suivant le fléchage “Musée du Foix Gras”, nous rallions FRESPECH et le site de Souleilles dédié au pique-nique… sous les pruniers ! Moustache généreuse et béret gascon en pointe, Yves BOISSIERES et sa famille élèvent, produisent, cuisinent et vendent les produits locaux comme le faisaient jadis ses parents et grands-parents. De plus, il anime un musée qui mérite le détour. Plus que des discours, je n’ai qu’un conseil à vous donner : Mieux vaut aller à leur rencontre !Se dressant sur un promontoire rocheux, TOURNON d’Agenais nous fait découvrir les vestiges de cette bastide royale. Du haut de la Place des Cornières, nous pouvons admirer le site historique avec un horloge lunaire ainsi que ses remparts protégés. L’occasion de retrouver notre Président et savourer une bonne “mousse” en sa compagnie. Le retour vers FUMEL n’étant qu’une simple formalité, notre compteur indique 85 km. Le programme du samedi était clair : “Châteaux et Bastides”. Même si, tout au long de la journée nous avons joué avec impers et capuches, le parcours nous a paru moins ardu que nous l’imaginions. Par la vallée de La LEDE, nous traversons GAVAUDUN et son majestueux donjon du château, St AVIT, village natal de Bernard Palissy.

Une incursion en DORDOGNE nous mène à BIRON et son château, où a été tourné le film “Les Visiteurs”. C’est à MONTPAZIER et sa bastide XIIIe que la pose pique-nique est prévue. Couverte d’une charpente en châtaignier, l’imposante halle nous abrite sommairement de la fraîcheur ambiante. Nous avalons un café chaud et repartons… aussitôt stoppés par une crevaison à l’arrière, bien évidemment ! La faute, peut-être, à de vétustes paves saillants…Ponctuée de descentes et de montées, MONFLANQUIN s’offre à nous du haut de la colline. Renonçant à grimper la-haut, un arrêt pour la photo souvenir s’impose et nous reprenons la route vers FUMEL, au terme des 93 km.Au camping, les organisateurs s’agitent. Sous les paillotes de la salle de restauration improvisée, la soirée de clôture va pouvoir débuter. Mais en prélude, nous avons droit à une tradition locale : Une parade aux cors de chasse par deux sonneurs… très rapidement rejoints par un copain tandémiste, adepte de cette pratique ! Comme de coutume, cette soirée a réuni tous les tandémistes dans une ambiance des plus amicales et conviviales.La visite du Château de BONAGUIL était programmé le dimanche matin.Classé monument historique comme un des plus beaux château fort de France, BONAGUIL mérite largement une visite. Pour peu que votre guide soit celui qui nous a conté les péripéties de cette dernière forteresse féodale construite en France, ce monsieur, très cultivé et intarissable, vous fera, parfois avec un humour subtil, revivre “comme si vous y étiez“, l’histoire de l’histoire… Eu égard à une météo plus que maussade, nous garderons un superbe souvenir de ce viaduc de l’Ascension. Nous avons retrouvé nos nombreux amis duocipédistes et avons découvert de magnifiques coins de LOT et GARONNE au riche patrimoine architectural et… gastronomique.Merci à nos amis AcéTistes (1) Serge et Jean Louis et leurs épouses ainsi que les (nouveaux) gérants du Camping “Les Catalpas” aménagé en bord de Lot.                            François et Mireille DUPOUY

Les photos

×